24 septembre 2007

Une question de mode (les garçons sont également invités à participer)

Hier, alors que je travaillais dans mon ciné chéri et que j'étais trèèèèès occupée à ne rien faire (ben oui, en ce moment, c'est la fête à Barcelone, alors les gens normaux ne vont pas au ciné, ils vont aux concerts gratuits...), j'ai vu une spectatrice avec une tenue très étrange, genre inconfortable, de la même catégorie de vêtements que la minijupe et le pantalon taille basse (ie, dès qu'on fait un mouvement, on se demande si les gens voient ou non notre culotte...)...

Bon, je me dis que non, la pauvrette ne doit pas se rendre compte, et que son chéri pourrait lui dire qu'on lui voit les bas... Compassion, compassion.

Et puis, stupeur, alors que je rentre chez moi (épuisée d'avoir servi au moins... trois cocas), je me retrouve coincée derrière une fille, elle aussi vêtue de cet accoutrement étrange. Une fois, la fille est une originale, deux fois, c'est peut être une nouvelle mode. Voilà la vue (quasi) exacte que j'ai eue pendant quelques minutes :

fente

Alors, au cas où ça manquerait de clarté : la fente de la jupe prolonge celle des fesses (oui, je dis "fesses", c'est parce que je suis une princesse...).

Voilà, je voulais partager ça avec vous, pour savoir ce que vous en pensez, ô foule abondante de lecteurs transis... Nous sommes d'accord pour dire que c'est moche ? Et pas sexy ?

Posté par elflog à 00:43 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


Commentaires sur Une question de mode (les garçons sont également invités à participer)

    Ah tu as ça toi en Espagne?
    J'écrivais le 9 juillet sur ce même blog: "- Les bonnes femmes font un concours du plus mauvais goût et de celles qui afficheront le plus de gros seins mais - attention ! - le jeu a ses limites. Il faut en montrer le plus possible (les vergetures sont autorisées) sans pour autant laisser dépasser un bout de téton. L'écrasement du mamelon est autorisé (voir même conseillé) pour les joueuses moins gâtées. Le grossissement artificiel par l'ingurgitation de chips grasses est fortement institutionnalisé (putain, si ça c'est pas du dopage!)".

    Je confirme mes premières impressions. Ici la règle est simple: se pointer à poil en soirée avec un petit morceau de tissu pour recouvrir 10% du corps (plus ou moins selon la corpulence de base).

    Pour répondre à ta question: cette mode de la robe qui prolonge la raie du CUL (n'ayons pas peur des mots), c'est laid, vulgaire, et ça pourrait même devenir le vaccin contre l'hétérosexualité.

    PS: je sais que je branle plus rien sur ce blog. Mais ma vie est devenue d'une routine affligeante: vous voulez que je vous raconte quoi? Ma soirée en boite ringarde avec mes nouveaux potes Marseillais??

    Posté par Jeferai, 24 septembre 2007 à 12:05 | | Répondre
  • le bruit du jour

    poooouuuuuaaaaaarggggghhhhhfffffffrrrrghfphfffhghrrrhgphf (ou: "non décidément c'est pas top")

    Posté par laura, 24 septembre 2007 à 15:12 | | Répondre
  • super vulgos !!!!

    Posté par Emma, 24 septembre 2007 à 15:39 | | Répondre
  • oui alors bonsoir déjà, ernest Réalan éleveur de doriphores en aquarium, je me permets de vous contacter suite à un sondage proposé sur votre blog concernant une certaine coutume répandue chez les espagnoles, visant à montrer la raie de son fion... Alors moi j'ai envie de vous dire, une seule chose : rien ne sera jamais plus vulgaire qu'un mec qui porte un slim(ou ridicule, ou encore "a buter"), et ce pour l'éternité.
    voila

    bonne journée

    Posté par banji, 26 septembre 2007 à 02:23 | | Répondre
  • Oui, bonjour, moi c'est Francis. C'est juste pour dire que moi ça me dérange pas de voir des culs.
    Voilà.

    Posté par Francis, 26 septembre 2007 à 13:15 | | Répondre
  • moi jtrouve ça cool. Au moin elles sont pas coincées.

    Posté par Kay-keytte, 27 septembre 2007 à 16:44 | | Répondre
  • bah alors? on prend du retard mam'zelle Deljarrie?? ils sont où les nouveaux dessins?! EN-CORE EN-CORE EN-CORE!! bisouss

    Posté par laura, 02 octobre 2007 à 23:12 | | Répondre
Nouveau commentaire