15 juillet 2007

La lose (Volume 1)

Je sais, ça va faire redite pour beaucoup. Mais quand même.

Il y a certaines blogueuses (que j'ai finalement découvert ici, grace à mon stage et à mes recherches juridiques sur internet) qui ont des vies qui valent, sinon d'être vécues, d'être racontées. Il y a par exemple Larouquine ou encore Lili, qui se dit ne pas être une fille comme les autres (heureusement pour les mecs dans mon genre) puis il y a moi.

Je m'explique. Un samedi soir, seul (il va falloir que vous vous habituiez, j'aimerai ne pas avoir à trop le répéter), je décide de me faire un film culturel et un restau réconfortant. C'est donc après avoir vu The Simpsons The Movie et après avoir mangé un Whopper que je prends la décision désespérée mais tragiquement réaliste, de rentrer chez moi. Je me mets un petit Doors dans mon iPod et ouvre mon parapluie (ça aussi, ce sera désormais sous-entendu à l'avenir) afin de me mettre sur le chemin du retour. Hophophop je marche: Grafton St, St Stephen's Green, Harcourt Street et sur ma droite Camden Place.

Je marche d'un pas décidé, avec un mon regard de séducteur qui assure quand soudain je me fais aborder par une Irlandaise qui me demande dans un anglais euh...irlandais, si elle peut continuer sa route sous mon parapluie. Et là, c'est le drame. Alors que Larouquine se serait déjà mise à quattre pates, ou que Lili l'aurait déjà échangée avec des potes, moi, j'ai pris mes précautions. J'ai mis ma main contre mon porte-feuille, et mon coude contre mon iPod. Car faut pas déconner, une belle inconnue qui t'aborde et te lache son prénom (Katrina, aucun jeu de mots biensur n'a été fait par rapport à la miss météo de TF1) dans la seconde: c'est soit une Pute, soit un guet-apens !

- "Je veux bien que tu fasses le chemin avec moi, mais compte pas sur moi pour la conversation, je ne parles pas Anglais"
- "Where are you from?"
- "Français moi, Paris".
- "Ooooh j'adore le France ! (les Irlandais sont un peuple marin). Je viens de le Belfast pour la week end"
Et là, un mec à la gueule pas sympa (oui je suis une flipette, et alors?!) lui dit - en gros hein - "Katrina on va sur Harcourt, tu nous rejoins".
- "Tu viens avec nous Geoffrey?" dis Katrina, pas celle de la météo, celle qui est présumée pute.

Après une conversation sans intérêt, je commençais à sentir son visage - pas désagréable (le visage, pas l'acte hein) - se rapprocher dangereusement du miens. J'ai pris peur là, et je me suis barré comme un voleur, c'est à dire en courant (vraiment). "Bye bye ! Good Night" ais je dû balancer avec ma voix pâteuse et ce son d'adolescent en train de muer qui est désormais le miens.

Alors, biensur, j'ai une bonne femme, donc déjà ça limitait la chute de l'histoire. Mais la question que je me pose moi, c'est comment passe t-on du statut du "je me crois harcelé par une pute qui va m'emmener dans un coin pour me faire casser la gueule par ses potes les skinheads" a celui des jeunes parisiennes impudiques que je viens de citer?

Merde quoi !

Posté par Jeferai à 21:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur La lose (Volume 1)

    jeune fille impudique? moi!?

    Posté par lili l'amazone, 14 janvier 2008 à 00:09 | | Répondre
  • Début de la gloire à la fin de mon blog

    La vraie, l'ultime, l'impudique Lili lirait-elle mes aventures passées?

    Posté par Jeferai, 14 janvier 2008 à 09:04 | | Répondre
  • en fait je suis venu sur ton blog parce que tu es venu sur le mien... et tout simplement par curiosité me voilà.

    Mais je ne sais toujours pas en quoi je suis impudique!

    Posté par lili l'amazone, 15 janvier 2008 à 17:37 | | Répondre
Nouveau commentaire